all along


quand deux ombres s’embrassent l’un l’autre,
et leurs respirations s’appuient sur les lèvres et
entre eux est tellement trop de trop de rien, comme
un accord de leur goût sans fin, alors, tout se passe,
probablement, comme une garantie pour eux savoir
comment cela pourrait être si ce sera quand sera
©ᵏᴼᵏᴼ ↭ un p’tit je ne sais quoi

Theo Lawrence & The Hearts

Comments are closed.

Create a website or blog at WordPress.com

Up ↑

%d bloggers like this: