all the way…


window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag(‘js’, new Date()); gtag(‘config’, ‘UA-132388255-1’);

You are the time. That time out of a past-tense.
That time from a contemporary action.
That time out of the future. An unknown time.
You are that kind of time hidden between
the seconds made from hours and words
for showing the love at and after sharp.
You are the time. But you’re a dream…
Basically, in such a way, I met you.
At a midnight shaking suavely making me be
irresistible in front of your bow and arrow
sent over-time, into a time, and out of time
in this place of the very here, where the clocks
were forgotten to be spun, but having, still,
an independent functionality… all the way
©ᵏᴼᵏᴼ ↭ un p’tit je ne sais quoi

Charles Pasi

always


Are you sleeping?
Have you walked
through my dreams
taking care for
enveloping them
with love?
Did you found me
hidden in your soul
contoured in a steam
of the feelings induced
for me and
for the idea of love?
Have you been helped
by a song…
or a mantra
to see me
when you sleep?
I know that I could be
in your sleepy eyes
anything you want,
but most,
I would like to be
the best beautiful
declaration of love.
Keep me just so…
always_______
©ᵏᴼᵏᴼ ↭ un p’tit je ne sais quoi

  Gavin James ft. Philippine

voicemail


s’il te plaît, ouvrez ta messagerie vocale,
t’as plusieurs messages manqués, — ou
as-tu oublié t’as dit, — je t’apprendrai l’amour

Claude Barzotti
together │ together or apart
Layup │ Lissie

seulement les fous aiment


Aujourd’hui j’suis entré souriant
seul dans le labyrinthe
et j’ai suivi avec calme mon cœur
sur la route qui mène à ton jardin.
Et les murmures volent dans l’air
et le jour ça fasse nuit…
Un monde sans frontières
se préparent pour le carnaval …

De tous ceux qui sont présents,
seulement les fous aiment,
juste eux,
seulement ils trouvent
une porte dans le temps.
Et de ceux qui ont traversé,
seuls les fous ont ayant su
la sortie cachée du labyrinthe.

Aujourd’hui j’suis entré encore
dans ton jardin et je t’ai trouvé
dans les griffes du désir vif
entouré de lys et de statues,
avec tes yeux concentrés.
Tout le monde te regarde,
mais ça s’en va quand tu parles à eux
et quand tu rappelles à eux que…

De tous ceux qui sont présents,
seulement les fous aiment,
juste eux,
seulement ils trouvent
une porte dans le temps.
Et de ceux qui ont traversé,
seuls les fous ont ayant su
la sortie cachée du labyrinthe.

Firma

translation‧‧‧ ©ᵏᴼᵏᴼ ↭ un p’tit je ne sais quoi