mon manège à moi c’est toi


L’imprimer de notre amour, c’est partout.
Aux personnes disparues avec
le suivi international.
Sur les lieux du flagrant délit
et des faits…
Les traces sont de tous côté
par-ci par-là entièrement.
Non-personne et rien ne peut les nettoyer.
Nous sommes condamnés à jamais
dans une phrase sans verdict
pour nous deux d’être hanté avec
cette émotion définitive qui a survécu
au-delà de notre première rencontre.
Ce sentiment, qui s’appelle la liberté
pour l’âme et les pensées,
ne nous a jamais laissés seuls.
Avec peur et courage, nous sommes revenus
à la scène de cet échantillon poétique
en utilisant le tourbillon de la passion, l’amour,
à cause des preuves nécessaires
dessinant un rapport détaillé sur l’amour.
Ensuite, nous avons pris pour des preuves,
nos regards, nos calins et surtout la respiration
de l’air vêtir avec nos battements de coeur qui
palpite dans nos esprits, sophistiqué…

mon manège à moi c’est toi…  
©ᵏᴼᵏᴼ ↭ un p’tit je ne sais quoi

Étienne Daho